ASH Rhône Nord

15 décembre 2012

LPC et élèves en situation de handicap

Problématique :

Comment utiliser le LPC, outil institutionnel, pour rendre compte des progrès des élèves en CLIS, ULIS, IME, ….

 

Constat :

Du fait de leur handicap, certaines compétences ne pourront être atteintes que par des aides, des étayages (ex : enfants dys... ). A partir de là, comment procéder : ne jamais valider la compétence, alors qu'elle pourrait l'être avec des aides, ou la valider, en précisant quelles aides ont été apportées.

 

Synthèse des échanges:

Un premier questionnement a permi de préciser à qui s'adresse le LPC. C'est avant tout un outil à destination des parents, permettant de rendre compte des progrès de l'élève. Pour les professionnels, d'autres outils plus fins existes, notamment le PPS.

Partant de là, la difficulté que pose le LPC est son cadre normatif, qui s'adresse plus à des élèves « ordinaires ». Tel quel, il ne permet pas de prendre en compte les spécificités de nos élèves. Il trouve son utilité en tant que rapport à la norme, mais nécessite quelques adaptations, pour prendre pleinement en compte les élèves en situation de handicap. Trois pistes se sont dégagées :

  • Faire apparaître les compensations mise en place.

  • Prendre en compte les compétences de maternelle dans un palier 0.

  • Définir à partir de quel seuil minimum une compétence sera validée ou non. En s'appuyant sur les descripteurs de compétences, il serait possible de sélectionner quelques items « minimum ». Cependant la question se pose de savoir si cela peut-être fait de manière globale (et donc fixer un cadre « normatif » fort), ou bien plutôt rester à l’appréciation de chacun, en fonction de chaque élève (et tendre vers plus d'adaptation).

A savoir :

Ils existent déjà des versions adaptées du LPC, dans d'autres académies. Elles peuvent servir de support pour une nouvelle version. Voir les pièces jointes....

 

Propositions :

A l'issue des débats, il ressort le besoin d'utiliser un outil commun, validé par l'institution. Une ébauche est proposée en pièce jointe. Nous souhaiterions avoir l'avis des conseillés pédagogiques (ASH et ordinaire) avant de la proposer à nos inspecteurs de tutelles. Peut-être d'autres équipes de l'académie ont-elles déjà réfléchi à cette questions.

Dans la mesure du possible il faudrait que cet outil puisse être compatible avec les outils du collège (logiciel PRONOTE ou autre).

 

Liens et PJ :

Le LPC pour les élèves en situation de handicap :

http://www2.ac-lyon.fr/etab/ien/loire/feurs/spip.php?rubrique53

 LPC_Handicap_villefranche

Posté par bonthoux_clis à 17:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06 novembre 2012

réunion du jeudi novembre 2012

Bonjour à tous.

 

Nathalie nous a acceuillis dans sa CLIS de la Chartonière.

Les infos commences à se diffuser , nous étions quelques collègues de CLIS, d'UPI et de la classe à l'hopital.

Si vous n'êtes pas régulièrement informé des dates de rencontre, n'hésitez pas à me contacter pour que j'y remédie (Yannick : bonthoux.clis@gmail.com)


Après avoir pris quelques nouvelles de la rentrée des uns et des autres, nous avons fixé le thème de notre prochaine rencontre:

Mercredi 14 novembre, de 9h à 12h, à l'UPI du collège Maurice Utrillo (LIMAS).

Objet de réflexion: l'évalution et l'exploitation du Livret Personel de Compétences (LPC) avec des élèves en situation de handicap.

Je me charge de la préparation de cette discussion, toutefois si de bonnes ames souhaitent m'apporter leur concours, qu'elles n'hésites pas....

A toutes fins utiles, il serait interressant d'avoir quelques exemples (anonimés si possible) de ce vous mettez en place avec le LPC.

Pour nos prochaines rencontres, d'autres sujets seront à aborder:

parcour scolaire et lien avec les partenaires,

jeu des 3 figures (psychologie): bilan du stage de psychologue de Julie,

Le jeu dans les apprentissages, (stage à l'hopital),

.....

 

rencontre suivante: le 9 janvier à l'hopital, l'après midi.

 

@ mercredi.

 

Posté par bonthoux_clis à 19:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 octobre 2012

rentrée 2012-2013

Bonjour à tous.

Jean étant parti dompter les caribous, je vais essayer de m'occuper de la gestion du blog.

Pour ce premier billet, voici un bref compte rendu de notre réunion de reprise de septembre:

Quelques infos en bref:

  • Au moment de la réunion, il n'y avait pas de collègue sur le poste du SESSAD S'calade, Karine ayant été nommée proviseur adjoint du côté de Lyon....
  • La 6ème SEGPA du collège de Limas n'a pas été ouverte, faute d'élèves. Les trois postulant potentiel ont été orienté sur celle de Jean Moulin. A suivre....
  • Toujours au collège de LIMAS, une ULIS a ouverte. C'est Laurence Peguet, jeune collègue débutante qui occupe le poste.
  • Julie Verdel a laissé la CLIS de Buisson pour se lancer dans la formation de psychologue scolaire.

 

Comme l'an dernier nous souhaitons continuer à nous rencontrer pour faire avancer nos reflexions sur nos postes, le publique que nous acceuillons, ... Notre IEN de circonscription valide notre démarche et nous libère 9h sur le temps de formation pour nos débats. Nous avons déjà quelques pistes pour ces rencontres:

  • Usage du LPC et des évaluations nationales: comment l'exploiter, l'adapter; comment le présenter aux parents....
  • Construire un projet de classe malgré l'hétérogénéité et/ou l'éclatement du groupe....

présentation et échange d'outils....


La liste n'est pas close, a vous de faire part de vos demande....

D'ores et déjà, nous avons fixé deux dates pour ces temps de d'autoformation:

  • mercredi 14 novembre, de 9h à 12h, à l'ULIS de Limas (Laurence PEGUET)
  • mercredi 9 janvier, de 14H à 17H, à la classe de l'hopital de Villefranche (Hervé AUCAGNE)

Merci d'informer de votre présence ou non, pour pouvoir s'organiser efficacement....

 

Par ailleurs, nous continuons de nous retrouvé, suivant les disponilité, entre 11h30 et 13h30, pour soutenir les nouveaux, partager nos infos, nos difficultés, préparer les temps du mercredi, ...

prochaine date: jeudi 25 octobre, CLIS de la Chartonnière (Nathalie ROTH)

 

                                                                                                                                 Y. MAILLET

Posté par bonthoux_clis à 16:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 décembre 2011

Réunion pédagogique (RP1) le 30 novembre 2011 à l'école de la Chartonnière

Thème : De l’intégration à l’inclusion

 Demande de l’IEN aux enseignants de CLIS de Villefranche: Rédiger un « état des lieux » de l’inclusion ; évaluer de manière quantitative et qualitative les inclusions dans nos écoles.

Nous souhaitons répondre par une approche essentiellement qualitative portant sur les pratiques inclusives afin de faire apparaître les caractéristiques d’un processus en cours de réalisation.

Nous avons tenté de réfléchir sur les paramètres d’une pratique inclusive et d’en dégager des pistes de questionnement qui ne seraient que le début d’une étude bien plus conséquente sur l’inclusion.

***

Mise au point sur les concepts : Définitions proposées par Jean 

Dans une société, un groupe social, quelles que soient ses caractéristiques (dimension, vocation…) l’intégration est une disposition par laquelle la majorité, se reconnaissant elle-même comme adéquat au fonctionnement social parce qu’elle en fixe les règles implicites et explicites sur la base de sa culture dominante, cherche à ménager des places pour ceux qu’elle considère comme hétérogènes. Elle consent pour cela à reconnaître l’altérité des membres hétérogènes et prévoit pour eux des modalités d’adaptation et de compensation. L’effort est  alors essentiellement porté par ceux qui sont marqués par l’hétérogénéité auxquels des aides individualisées plus ou moins reconnues comme des droits sont accordées.

L’inclusion est une forme d’organisation sociale qui prend en considération l’extrême variabilité des allures de vies des membres de la société. Une société inclusive s’appuie sur des valeurs et une culture lui permettant de définir ses modes d’organisation de sorte qu’ils englobent dans la participation à la vie sociale l’ensemble des membres de cette société sans acception de l’apparence, de la performance ou des mérites supposés de chacun. L’effort est alors essentiellement porté par l’ensemble du corps social qui ne nie pas l’altérité mais la reconnaît comme une richesse suscitant l’inventivité nécessaire au franchissement des obstacles à la participation de tous.

et lecture d’un article du professeur Eric Plaisance dont voici les grandes lignes (LIRE L'ARTICLE COMPLET) :

Intégration liée à l’arrivée des immigrés en France après la 2è Guerre mondiale.

●      Tentation de l’assimilation de l’étranger, absorption dans le tout, neutralisation.

●      Quand on n’est pas dans l’assimilation, maintien des caractéristiques de base

80’s intégration collective sur le plan du handicap

1999 Droit fondamental à la scolarisation de tout enfant

Scolarisation = droit, accueil = devoir

La solidarité est d’abord basée sur les similitudes, solidarité organique

 ●      Inclusion, éducation inclusive (limites technique ? ex : rampe d’accès !)

Peut-on parler d’élèves « intégrables » ? « non intégrables » ? sont ils dans ce cas là en posture de « visiteurs » ?

KRISTEVA « lieu pour les sans papiers de la petite enfance »

Inclure les personnes dans l’espace public à condition d’aménager le parcours.

Isolement du lieu inclus mais fermé sur lui-même ?

●      Placement dans un lieu clos sur lui-même, isolé de l’extérieur

●      Rejet  toujours possible « exclusion de l’intérieur », sujets ségrégés

●      Affiliation ?

« synergie » des professionnels ?

 VOIR AUSSI UN ARTICLE D'ERIC PLAISANCE PARU DANS LA REVUE "FAIRE FACE" EN NOVEMBRE 2011

***

Mesure du temps de  SMO (Scolarisation en Milieu Ordinaire) = quantification actuelle de l’intégration alors qu’il y a bien d’autres critères à prendre en compte. Il est utile d’aller au-delà de la simple quantification du temps passé par les élèves des dispositifs CLIS et ULIS dans les classes ordinaires. Leur seule présence ne suffit pas à affirmer qu’ils sont bénéficiaires de pratiques inclusives en particulier aux plans pédagogique et didactique. De plus, des pratiques inclusives ne peuvent limiter leur ambition à modifier les conditions de scolarisation des élèves en situation de handicap. Elles ne sont inclusives que si elles modifient tout le fonctionnement de la classe en particulier les conditions d’apprentissage de tous les élèves.

Quelles sont les pratiques inclusives chez  les collègues ? 

> grille d’entretien ? (voir pistes pour cette grille plus loin)

Emelyne : au collège, des profs adaptent beaucoup car (piste possible) il y a un écart tellement grand entre les élèves de l’ULIS et ceux des classes de SMO que du coup les profs ont lâché prise et trouvent facilement du positif

Nathalie : certains élèves ont la posture d’ « auditeur libre » en SMO ; c'est-à-dire des objectifs très différents des autres élèves mais ils ont leur place quand même.

Comment mesure-t-on les apprentissages ? Qui le fait ?

Emelyne : au collège c’est très clair, puisque c’est le prof de SMO qui remplit le bulletin scolaire.

Julie : Alors qu’en CLIS les collègues s’estiment souvent moins responsables des apprentissages réalisés par l’élève en SH et se reposent sur l’enseignant de la CLIS comme « garant » des progrès de l’élève.

Remarque sur les emplois du temps : quand l’enfant n’est pas tout le temps à l’école, on alourdit la difficulté quand on lui fait suivre partiellement une matière en SMO. Veiller à éviter cela car le morcellement est déjà présent partout.

Yannick : quand il y a trop de décalage entre l’élève et le groupe potentiel d’accueil, quel intérêt pour l’élève ?

Jean : Quand l’élève va en SMO,  c’est parce que l’élève est capable OU parce qu’on l’a éduqué, préparé pour pouvoir aller en milieu ordinaire ?

Evolution constatée du comportement des collègues ,  + la bienveillance est grande, + les élèves sont  en réussite

Bénéfice pour l’ensemble de la classe (adaptations)

 L’inclusion serait donc une visée sur le chemin de laquelle on peut actuellement plutôt parler de pratiques inclusives car c’est un processus qui permet que chacun trouve sa place.

 Mesure quantitative de l’inclusion ???  > Ne dit rien de la dimension de préparation en CLIS ? en ULIS ?

 Emelyne : comment on prépare les élèves, comment on prépare les enseignements, les enseignants à réaliser des pratiques inclusives ?

 Par exemple, en ce qui concerne l’évaluation : Pour une pratique inclusive de l’évaluation il faut d’abord abandonner les évaluations sommatives, mais ne garder que les évaluations formatives.

Postulat : ils apprennent. OUI MAIS QUOI ???

L’« Unité » d’évaluation doit être modifiée, il faut voir le verre à moitié plein et non pas à moitié vide !

 La notion d’INCLUSION : concerne toute la communauté scolaire

CLIS/ULIS : classe qui inclut les élèves, « classe ouverte »

Pratique inclusive de la CLIS elle-même : comment ensuite « ré-inclure » l’élève dans sa classe ?

Une pratique momentanément excluante peut en fait viser l’inclusion.

Exemple de Yannick : Elève très agité,  enfant porte-symptôme qui gène toute la classe, on peut le sortir de la classe ordinaire pour permettre un temps d’apaisement en CLIS)

Jean : Ce sont les PE ordinaires qui sont spécialisés pour la tranche centrale de la courbe de Gauss de la mesure de l’intelligence… ! (Pour ceux qui veulent comprendre ce paradoxe, voir le blog de Jean : http://ecolatre.blogspot.com/2011/07/de-quoi-lenseignant-specialise-est-il.html )

Hervé : Ecole « inclusive » : serait intéressant qu’elle bénéficie à 100% des  élèves et non pas seulement à ceux qui sont « labellisés handicap ».

Moins de pression institutionnelle en spécialisé.

Actuellement > pratiques d’intégration mais certains éléments laissent penser qu’on tend vers des pratiques inclusives.

 Pour amener à l’inclusion

●      identifier les obstacles (craintes etc…)

●      identifier les points d’appui (quand certaines personnes acceptent, effets positifs)

 Amandine : pratique inclusive généralisée dans l’école = tutorat, par exemple.

Les pratiques qui sont des vecteurs de pratiques inclusives sont des pratiques à généraliser.

Le modèle frontal, transmissif ne fonctionne pas (même en ordinaire !). Il faut trouver autre chose… 

ELEMENTS POUR CONSTRUIRE UNE GRILLE  QUI SERAIT DESTINEE A L’EVALUATION DE L’INCLUSION : (1ères pistes)

Evaluation  des connaissances acquises par les élèves en SH, comment se réalise-t-elle ?

Interactions entre élèves, entre l’enseignant et les élèves ?

Comportement de l’élève en SH ? (plus ou moins de troubles ?...)

« satisfaction » de l’enfant sur ce temps là ?

des autres élèves ?

de l’enseignant (mise en réussite ? perception des élèves différente ?...)

de la famille (progrès en autonomie, bien-être… ?)

Comment cela se passe sur les temps péri-scolaires ? (cantine, récré… ?)

Qu’est-ce qui vous parait difficile ? (obstacles)

Qu’est-ce qui vous parait facile ? (appuis)

Chez les collègues qui accueillent facilement, quelles sont leurs pratiques pédagogiques ?

Quelle place tient la CLIS dans les textes ? (projet d’école… ) ?

Quel temps de réunion interne est passé à parler de l’inclusion ? (réunion d’équipe, conseil des maîtres… )

de réunion de circonscription ?

Quelle place dans l’offre de formation ?

Posté par docemurdocendo à 13:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 novembre 2011

CLIS 1 école Jean Bonthoux

Voici la fiche de présentation à télécharger, CLIC !

Posté par docemurdocendo à 20:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 octobre 2011

Présentation de l'ULIS 1 au collège du Bois d'Oingt

TELECHARGER LA FICHE DE PRESENTATION : fiche_structures_ASH_ULIS_Bois_d_Oingt_2011_2012

Posté par docemurdocendo à 16:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 octobre 2011

message de rentrée 2011 de l'ASH Rhone nord

Chers collègues, 

En espérant que la rentrée de chacun s'est déroulée au mieux, voici les propositions du petit groupe qui s'est réuni hier à l'IMPro. 
Tout d'abord, il y a en pièce jointe notre fiche de proposition RP1 de l'inspection ASH (111007_proposition_RP1) pour ceux qui en dépendent et souhaiteraient l'inscrire dans leur programme de formation pour 6 heures sur les 18 requises (deux mercredis après-midi).  Pour les collègues des circonscriptions locales, cette fiche peut servir de point d'appui pour en parler à votre inspecteur(trice)
En PJ également, la fiche (fiche_structures_ASH) que nous avions réalisée il y a quelques années pour que chacun puisse présenter sur notre blog sa classe, son dispositif, sa structure... Certaines de celles publiées ont besoin d'être mises à jour, d'autres sont à créer. L'intérêt essentiel de cette contribution, c'est de partager une information fiable allant au-delà des seules données administratives afin de mieux se représenter les propositions locales qui peuvent être faites aux familles, aux élèves. 
Nous avons retenu une prochaine date de RP1 : 
mercredi 30 novembre de 13 h 30 à 16 h 30 à l'école de la Chartonnière. 
Deux thèmes sont proposés, que souhaitez-vous ? lequel est prioritaire selon vous, en proposez-vous un autre ? (réponse indispensable avant le 9 novembre pour reformuler l'invitation. Merci d'être réactifs)
1. Poursuite et approfondissement de la réflexion engagée lors de la rencontre du 20 avril dernier à Lentilly (voir CR sur le blog)
Connaître les élèves ? informations reçues, transmises, évaluations (outils, échelles...) , positionnement, expression des attentes de l'élève, de sa famille, de l'institution scolaire... Qu'est-ce qu'on fait ? qu'est-ce qu'on reçoit ? qu'est-ce qu'on transmet ? Comment ? Pourquoi ? Pour qui ? Pour quoi ? etc... Et les limites : rôle du "voile d'ignorance" dans la préservation du postulat d'éducabilité...
2. inclusion, pratiques inclusives... de quoi parle-t-on ? 
Un changement de vocabulaire ou un changement dans les pratiques ?
Prendre le temps d'un éclairage sur la notion et examiner les pratiques. Comment on s'y prend ? qu'est-ce qui "marche" ? qu'est-ce qui "coince" ? Quels bénéfices pour les élèves ?
Merci de donner "signe de vie", de penser à faire parvenir ces informations aux nouveaux collègues...



 

Posté par docemurdocendo à 11:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 juin 2011

CLIS TDPde l'école Albert Camus : musique !

Bonjour,
 
J'étais invité hier soir par une collègue à la projection d'un film concernant sa clis (autisme)
Voici quelques liens si cela vous intéresse.
 
Film de G. Mouret autour de l'atelier musique de l'école A. Camus:  http://www.capcanal.com/video.php?rubrique=1&emission=1&key=12JqDVtLpn
 
Film explicatif sur l'autisme: http://www.explania.com/fr/animations/detail/quest-ce-que-lautisme
 
Nombreuses et courtes vidéos disponibles par thèmes pour comprendre: http://www.participate-autisme.be/fr/index.cfm
 
Film pour enfant: "Mon petit frère de la lune" de M. Philibert: http://www.youtube.cm/watch?v=UOyl50id7aA
 
Centre de ressources de l'Autisme Rhône-Alpes: http://www.cra-rhone-alpes.org/
 
 
Hervé

Posté par docemurdocendo à 10:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 mai 2011

Compte rendu de la RP1 du 20 avril 2011 à Lentilly

Merci à Renaud pour le secrétariat et à tous les présents et relecteurs pour ce travail.

Tous les outils sont en bas du cadre pour agrandir, télécharger, imprimer.

Posté par docemurdocendo à 17:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]